Pourquoi vous n’obtenez pas de résultats à salle de sport ?

Les raisons pour lesquelles vous n’obtenez pas de résultats à la salle :

Vous allez peut-être à la salle tous les jours et vous faites attention à ce que vous mangez, mais vous ne parvenez toujours pas à atteindre vos objectifs physiques. C’est plus courant que vous ne le pensez et même les accros de la salle de sport voient parfois leurs résultats stagner. Changer fréquemment de routine est un élément clé, mais vous pouvez faire encore plus pour progresser à la salle. 

Pourquoi vous n’obtenez pas de résultats à la salle ?

  1. Vous ne donnez pas votre maximum à la salle de sport

Vous n’êtes pas là juste par la pensée. Vous êtes là physiquement et vous réalisez toutes les séries et toutes les répétitions, mais vous le faites sans essayer de vous améliorer depuis votre dernière séance d’entraînement.

  1. Vous évitez certains groupes musculaires

Vous choisissez vos groupes musculaires préférés et vous évitez de faire travailler ceux que vous n’aimez pas travailler, généralement en procrastinant. Vous vous dites « Oh, je recommencerai lundi », mais lundi, vous ne commencez pas par les groupes musculaires que vous avez négligés et vous travaillez à nouveau ceux que vous préférez. Résultat : vos points faibles ne sont pas du tout stimulés pendant des semaines.

  1. Vous allez à la salle aux heures de pointe

Vous allez vous entraîner au moment d’affluence de 5 à 7, quand tout le monde s’entraîne. Vous le faites inconsciemment. Vous avez donc une excuse pour éviter les mouvements composés parce que tout le monde en fait et les racks où vous pouvez les réaliser sont bondés.

  1. Vous attendez trop longtemps entre deux séries

Vous ne vous chronométrez pas entre deux séries. Vous passez donc 5 minutes entre chaque, ce qui fait qu’au bout de votre séance de 45 minutes, quand il est temps de partir, vous n’avez fait que 10 séries.

  1. Vous ne vous entraînez que quand vous en avez envie

Vous ne vous entraînez que quand vous en avez envie, mais malheureusement, ça n’arrive pas si souvent que ça.

  1. Vous vous arrêtez quand vous avez mal

Le problème, c’est que vos muscles vous font mal quand ils commencent enfin à vraiment travailler.

  1. Vous ne faites pas des entraînements avec des poids une priorité

Vous faites du cardio alors que vous essayez de vous muscler. 

  1. Vous soulevez des poids trop légers

Comment savoir quand vous soulevez des poids trop légers ? Vous n’avez pas peur de vous blesser si vous êtes déconcentrée. Si vous ne vous blessez pas lorsque vous êtes déconcentrée, vous ne soulevez pas de poids assez lourds.

  1. Vous soulevez des poids trop lourds

Vous faites des demi-répétitions et vous ne faites pas plus de deux répétitions alors que vous devriez en faire une dizaine. Votre ego vous conseille de continuer à essayer et vous assure qu’un jour vous arriverez à en faire 10. Oui, mais en attendant, choisissez des poids que vous pouvez soulever !

  1. Vous n’améliorez pas votre routine

Vous réalisez votre routine comme si c’était une liste de choses à faire au lieu d’analyser les exercices et les répétitions, de prendre des notes puis de changer ce qui a besoin d’être ajusté pour vous améliorer.

  1. Vous avez peur de prendre du poids

Vous avez tellement peur de prendre de la graisse en vous musclant que vous ne vous musclez pas du tout. Vous vous défendez en disant que vous vous renforcez, mais si ça signifie une seule répétition d’une seule série par mois, pas la peine de vous vanter. Vous pouvez aussi vous renforcer sans prendre un gramme de muscle.

  1. Vous avez peur de tous les glucides

Vous avez tellement peur des glucides que vous refusez d’en manger, peu importe leur source.

  1. Vous ne prenez pas en compte l’absorption d’alcool

Vous oubliez qu’une excellente nutrition nécessite tous les groupes de macro-nutriments, à part l’alcool, et vous en buvez quotidiennement.

  1. Vous rejetez la faute sur la génétique

Vous êtes convaincue que tout ce qui a un rapport avec le physique est une question de génétique. Cela se traduit par une parfaite raison pour ne pas faire de votre mieux à la salle. Vous ne maximisez donc pas votre potentiel.