Affronter la nostalgie des vacances d’été

C’est officiel, c’est la rentrée, les enfants ont repris l’école et beaucoup d’adultes vont suivre le mouvement avec un cartable moins lourd mais parfois le moral un peu bas.

Des activités physiques menées à 200 à l’heure, une vie sociale trépidante, des nuits très courtes, le tout en gardant une vitalité à toute épreuve… Nous aimerions tous pouvoir conserver le rythme de l’été à longueur d’année. Ce serait pourtant oublier toute l’énergie que la rentrée nous demande, mais également tout ce que nous suggèrent les éléments : les jours qui raccourcissent, le climat qui s’adoucit. Oui, dès septembre, un changement s’amorce imperceptiblement et à nous de l’accompagner pour vivre au mieux cette période charnière.

Voici quelques idées :

  1. Faites le plein de vitamines et de douceurs

Notre alimentation, première alliée de notre forme, va elle aussi devoir évoluer, notamment en donnant une place de choix aux fruits et légumes de saison, qui permettent de se connecter à une énergie plus apaisante. Le meilleur d’entre eux est sans aucun doute le raisin, à picorer lors des repas ou en cure, dès  début septembre, pour d’un côté, calmer la surexcitation de l’été et de l’autre, attaquer la rentrée en toute sérénité. N’hésitez pas non plus à vous faire plaisir en croquant du chocolat à pleines dents, cela vous remontera le moral !

  1. Planifier ses prochaines vacances

Rien ne sert de se languir des vacances passées, il faut maintenant penser à celles qui arrivent à grands pas. N’hésitez pas à vous offrir un week-end prolongé. Si vous avez les moyens, un petit voyage au soleil durant l’hiver est idéal pour se requinquer et changer d’air. Sinon, commencez déjà à planifier vos vacances de Pâques ou d’été : la perspective de repartir en vacances vous aidera à surmonter votre nostalgie.

  1. Aimer son quotidien

Vous êtes de retour dans vos habitudes et votre chez vous. C’est l’endroit où vous passer le plus de votre temps. Regardez-le avec un nouveau regard. Écrivez sur une belle feuille les choses que vous aimez dans votre vie (écrire à un pouvoir plus fort que juste « penser »). La première peut être vos proches, famille, amoureux et la deuxième la chance d’avoir un bel endroit où vivre… Développer la gratitude des petites choses est essentiel au bonheur. Il y a toujours des raisons d’être heureux et de dire « Merci », oui, même les jours où ça va mal.

  1. Relativiser et organiser !

La rentrée cela veut surtout dire : penser aux choses à faire et à la longue liste de cases à cocher. Le stress repart automatiquement. Essayer de déléguer (pour les familles et couples) et de relativiser (pour les célibataires). Demandez à votre entourage de choisir des tâches parmi la liste. Vous n’êtes pas obligé de supporter la charge mentale tout(e) seul(e). Pour vos projets à vous (pro et perso),  vous pouvez répartir de manière RÉALISTE (!), sur tout le mois de septembre, les tâches par ordre de priorités.

  1. Sortir et se faire plaisir

Si vous avez passé votre été à gazouiller dehors, ne laissez pas la rentrée vous empêcher de sortir, bien au contraire ! Profitez de ces sorties pour vous retrouver entre amis et partager autour d’une bonne table vos souvenirs de vacances

  1. Retrouver le calme intérieur

Le rythme intense de la rentrée vous fait perdre cet état de calme et de sérénité que vous aviez retrouvé pendant les vacances. Rassurez-vous, on peut l’atteindre facilement. Calez un moment pour vous chaque jour. Profitez de la chaleur de votre intérieur pour pratiquer l’art de l’origami, de la peinture ou simplement pour regarder vos photos de l’été dernier. Histoire de rendre l’attente moins pénible.

  1. Faites du sport

Pour conserver sa vitalité, il est primordial de rester dans l’action. Si vous avez fait beaucoup de sport cet été, continuez sur votre lancée : cela vous maintiendra en forme et vous continuerez à produire des endorphines, aussi bonnes pour le corps que pour l’esprit. Sinon, c’est l’occasion pour vous de prendre soin de vous, de votre corps et de vous y (re)mettre pour faire le plein d’endorphines et chasser les idées noires.

Et vous, quels sont vos remèdes pour aborder sereinement la rentrée ?